Réharmoniser le monde

Le maître Soufi Sidi Hamza disait que « si les actes que tu poses ne servent pas l’harmonie alors ils ne sont que des agitations qui s’ajouteront aux agitations du monde ». Par ces temps qui toussent, qui piquent, qui distancient, je penne à voir les actes qui participent à l’harmonie du monde. J’entends les mensonges, je lis les résistances, je relève les incohérences comme nous tous mais à l’intérieur de tout ça je cherche comment favoriser la réharmonisation du monde. Et comme il est un peu trop vaste pour moi je me concentre sur ceux que ma bougie éclaire ici ou par correspondance.

Comment faire pour ne pas ajouter au stress de nos enfants, comment ne pas leur imposer la double penne de l’enfermement masqué et de l’injustice de l’enfermement? Comment faire en sorte que la vie trouve les harmonies, les projections. les rêves auxquels se raccrocher? Mes enfants ne sont jamais obligés d’aller à l’école, ils pèsent le pour et le contre et décident s’ils veulent s’y rendre ou pas chaque matin. Cela leur permet d’avoir un sentiment d’emprise sur leur destin, tout ne leur échappe pas, ils peuvent encore décider ce qu’ils pensent bon pour eux-mêmes. Ce n’est pas une solution universelle ou idéale mais cela permet de créer un peu « ces micro-espaces dans lesquels il est possible de s’entendre sur la poursuite du bien » chers à Ivan Illich.

Je fais attention à mes mots, aux nouvelles que je diffuse, aux chiffres que je relais auprès d’eux. Surtout j’essaye de ne pas paniquer quand j’entends qu’en France 40% des adolescents ont eu des pensées suicidaires dans la dernière année (Journal de France Culture du 23 Mars). Alors nous créons des jeux, nous inventons ces lieux où l’on peut rire encore. Le soir je continue à lire des livres à mes deux grands garçons de 11 et 14 ans. On lit des histoires de peur pour conjurer le sort et nous endormir avec le sentiment que nous sommes bien trop forts pour céder au chaos.

Un jour le monde se réouvrira et nous en serons les acteurs, un peu plus aguerris, un peu plus courageux. Nous aiderons à retisser ces reliances qui participent à l’harmonie en nous promettant de ne plus jamais céder aux agitations inutiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *