Une année s'éveille…

Bonjour,

Je vous souhaite une année de bienveillance, de liberté et d’inspiration.

On pense parfois que l’on protège trop nos enfants, qu’on les gâte trop, qu’on les câline trop… mais je crois avoir appris que, même si bien sûr les équilibres sont souhaitables, il vaut mieux pencher du côté du trop que du pas assez. Chaque bienveillance, chaque attention, chaque bonne pensée est un cadeau à faire à nos enfants. Les minutes et les heures partagées sont à tout jamais dans le patrimoine affectif de ceux qui les ont vécues.

N’ayons pas peur de donner, ne craignons pas de recevoir, il en restera toujours quelque générosité féconde, quelque chose de bien pour la suite des choses.

Une belle année s’annonce pour moi. J’ai plusieurs livres en chantier, d’autres en évaluation pour publication. Plusieurs ateliers et conférences sont prévus. Je serai à la journée du REDAQ le samedi 16 janvier à l’UQAM, au café 1 et 1 font 3 dans Maisonneuve (Montréal) le jeudi 28 janvier et dans pas mal de régions de France entre fin février et la mi-mars avant de terminer au salon du livre de Paris du 17 au 20 mars. Je vous ferai suivre bientôt un calendrier détaillé des conférences en France.

En attendant, une belle et heureuse année 2016!

Bienvenue

Bienvenue à vous nouvellement arrivés sur ce blog. Votre intérêt est réconfortant. Je n’écris pas aussi souvent que je le voudrais mais l’actualité éducative me permet de réagir assez régulièrement.

Dès janvier je serai le 16 à la journée du REDAQ à l’UQAM et le 28 au charmant café 1 et 1 font 3 pour un atelier. Et puis du 26 février au 21 mars un peu partout en France : Quimper, Angoulême, Genève (ch), Annecy, Grenoble, Toulouse, Pau, Biarritz, Bordeaux, Lille, Paris…

Au plaisir de vous y croiser!

Grève des enseignants…

Depuis trois jours les enseignants sont en grève au Québec et partout dans les rues de Montréal et d’ailleurs on voit des parents avec leurs enfants en pleine journée et en pleine semaine. C’est quelque chose de si rare que ça saute aux yeux! J’espère que chacun profite de ce temps pour se réapproprier une relation devenue souvent ténue. Selon les chiffres de l’INSEE (France), un père passe 11mn de temps d’activité, de relation de qualité par jour et la mère 19mn avec son enfant.

Puisse la grève reconnecter ce qui doit l’être… un peu comme il y a trois ans les étudiants se sont rendus compte de tout ce qu’ils pouvaient apprendre dans les assemblées, les forums citoyens, leurs relations avec la presse, leurs fanzines, leurs bulletins… avant que chacun retourne faire ses devoirs à l’intérieur des murs. Une belle occasion pourtant…

Profitez de votre temps et offrez ce que vous avez de plus précieux à ceux que vous avez de plus précieux!

Suite du petit dictionnaire

Voilà encore quelques mots pour poursuivre ce petit dictionnaire absurde…

 

Compétences: critères professionnels appliqués à l’insouciance de l’enfance

Compétences transversales : qui restent en travers de la gorge

Contrôle : trait d’union entre l’apprentissage et le stress

Correction : l’esprit du droit

Cours de récréation : lieu où on se fait marcher sur les pieds pour avoir le ballon sans jamais le toucher

Petites considérations techniques et autres

Bonjour,

Quelques modifications nécessaires sur le blog vous ont peut-être fait parvenir des messages de tests. Je suis désolé pour le désagrément.

Je profite de la nouvelle mise au point pour vous signaler que je serai en France du 25 Février au 21 mars pour plusieurs rencontres à travers tous le pays, de Roubaix à Pau et de Quimper à Grenoble… Je vous communiquerai un calendrier complet quand il sera prêt.

Comme les enfants, j’essaye de laisser toute la place au réalisme radical. Quand un enfant voit un lutin dans la forme d’un arbre, il lui parle et le considère comme vrai. Et nous, adultes, pensons que c’est une belle preuve de son univers imaginaire. Mais c’est tout l’inverse, c’est parce que l’arbre à réellement cette forme qu’il prend vie et qu’il s’incarne. Et voilà pourquoi chaque arbre porte un nom propre dans l’univers familier de l’enfant, parce qu’il le voit tel qu’il est. L’erreur serait de penser que cet arbre-ci est un arbre comme un autre, ou une ressource forestière…

Alors moi aussi j’essaie de voir les lutins dans les arbres… seule preuve de mon aptitude au réalisme.

Bonne journée