Le petit dictionnaire énervé…

Une page pour présenter les réflexions du moments et les sujets d’actualités qui me font réagir

Voilà pour commencer les premières définitions pour m’amuser d’un petit dictionnaire énervé de l’éducation à l’usage des professeurs, parents et enfants exaspérés. Je publierai régulièrement et par morceaux la suite de ce dictionnaire léger se voulant être un peu détente dans une époque sérieuse.

Amusez-vous bien!

Académie : Vatican de l’enseignement

Apprentissage: processus naturel se déroulant sans la moindre manipulation

Approche: opération furtive de celui qui n’assume pas ce qu’il croit savoir

Autonomie : l’art d’exiger d’un enfant qu’il se détache sans prendre le soin de vérifier qu’il soit véritablement attaché quelque part

Arrêt maladie : moyen de dépression

Voilà quelques définitions de plus pour poursuivre mon dictionnaire peu sérieux

Avancement : se faire sortir par le haut

Bavardage : liberté d’expression

Bourse : assurance survie

Budget : des si… des si…mais, décimé

Bulletin : tin tin… tintamarre marre marre et remarre!

Alors on continue un petit peu

Cantine : le bruit et l’odeur

Carnet de correspondance : sorte de journal intime dans lequel le principal intéressé n’a pas le droit d’écrire

Cheminement : chemine…ment !

Classe: espace dans lequel on enferme l’enfant pour lui donner les clefs de sa liberté

Collègue : sourire devant, fou-rire derrière

Salon du livre de Montréal

Bonjour,

La semaine prochaine je serai au salon du livre de Montréal pour présenter mon plus récent essai « Petite géographie de la fuite – essai de géopoétique ». Je serai là le vendredi 20 de 16h à 17h et le samedi 21 de 17h30 à 18h30 au stand des Editions du passage sous la bannière Gallimard. C’est toujours plaisant d’y rencontrer des amis en visite.

Mes enfants seront là le samedi pour écumer le salon et rencontrer les auteurs jeunesse qu’ils aiment, Alex A., Géronimo Stilton et bien d’autres. Je suis toujours impressionné de leur passion pour les livres, nous avons ça en commun.

Au plaisir de vous y croiser

Thierry