Retour à Montréal

Nous repartons du Maroc aujourd’hui avec un pincement au cœur et pleins des belles rencontres qui nous ont permis de découvrir les raffinement de cette mosaïque de cultures toujours vivaces. Les éducations libres sont encore en début de chemin mais les questions sont là, les possibilités aussi et le Maroc sera sans doute bientôt un acteur majeur dans le domaine. Nous avons aussi été surpris par la force de la communauté d’aïkido et les dojos fleurissent partout dans le pays. Pour finir avant de sauter dans l’avion, le Maroc a une réputation d’accueil qui n’est plus à démontrer, mais la réputation est en dessous de la vérité, l’ouverture et la fraternité de nos hôtes nous habite encore et pour longtemps. Je rentre au Québec avec la conscience que la liberté éducative est une nouvelle fois menacée. Vous allez pouvoir continuer à compter sur moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *