Le personnage du professeur

Ceux qui me suivent le savent, je ne m’en suis jamais pris aux professeurs dans mes nombreux écrits sur l’éducation. Je les tiens en fait comme dernier rempart à l’imposant dispositif disciplinaire en action dans les écoles. Cependant en tant que professeurs ils font partie d’un système, qu’eux-mêmes souvent dénoncent, et pourtant auquel ils participent.  Ma question est : quel est exactement le rôle d’un professeur?

Il serait tentant mais un peu juste de répondre que c’est la transmission du savoir puisque aucune science ne lui appartient en propre et qu’à l’heure d’internet tout élève tient dans sa poche bien plus d’informations qu’aucun professeur n’en connaîtra jamais.  Il semblerait plutôt que le professeur incarne une garantie morale, non pas au titre de la science, mais par le personnage qu’il joue. Le travail d’enseignement n’est qu’une toute petite part de son travail, son rôle est davantage de porter le déguisement du pouvoir, de la sagesse, de la justification de la domination de l’adulte sur l’enfant. Ainsi dans une école (exceptées les écoles démocratiques), quel que soit le litige  opposant n’importe quel adulte à n’importe quel enfant, c’est toujours l’adulte qui aura le dernier mot. Non pas qu’il soit immunisé contre l’erreur de jugement, mais précisément parce qu’il incarne le jugement, la mesure et la sagesse, là où l’enfant incarnera toujours, l’erreur, l’improductivité, voire la tricherie. Le rôle d’un professeur est donc de porter le costume d’un personnage, celui de son propre rôle portant sa propre justification. Que le personnage soit joué avec douceur et sourire n’enlève rien à la relation de pouvoir, au contraire cela rend la révolte de l’opprimé un peu moins probable.

Comprendre cela et l’expliquer aux enfants devrait faire partie de l’outillage d’auto-défense intellectuelle dont un parent doit équiper son enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *